samedi 14 septembre 2013

Le meilleur des backstages New Yorkais. Printemps Eté '14. Best of New York Backstages. Spring Summer '14


Jason Wu : Inspiration Great Gatsby, élégance, du noir et de l’or lustrés. Par Diane Kendal pour Lancôme.

Jason Wu : Great Gatsby glitter, élégance, black, gold and polish. By Diane Kendal, for Lancôme.












Prabal Gurung : fraicheur étonnante, paillettes et vinyl. 

Prabal Gurung: funky fresh, sparkles and vinyl.



Du Nude et encore du Nude
Une lourde tendance du nude travaillé et sophistiqué à la Fashion Week New-Yorkaise. Beaucoup de filles avec un teint frais, infusé d’eau et de jeunesse.
Le nude frais semble de toute manière avoir pris une grande place en backstage et dans nos salles de bains depuis quelques années.

Nude and more Nude
Translucent, glowy foundation was also a big hit for SS14 FW. A lot of models with delicous, dewy and youthful skin.
The nude trend seems to have invaded the backstages but also our bathrooms for a few years now.



Philip Lim


Diane Von Furstenberg


Diane Von Furstenberg


Zac Posen


Zac Posen



Manucures architecturées. On remarquera l’omniprésence du blanc et du beige. Classes sobres, zéro ennui.


Manucure architecture. Notice the prevaling white and beige. Classy, not boring.



Kushnie and Ochs





Honor

Jenni Kayne

Kate Spade

Pour un fond de teint qui tient. Essentials for everlasting foundation.


Rule number 1: Associer l’eau à l’eau. L’huile à l’huile.

L’idée est très simple. Vous avez déjà vu de l’eau s’associer spontanément avec de l’huile ? Moi, non plus.

Faites un petit essai. Utilisez un fond de teint à base d’eau et une crème hydratante à base d’huile. Laissez agir et observez la catastrophe à la lumière du jour quelques heures plus tard. Votre fond de teint aura glissé partout, effet granuleux inclus.

J’ai joué au rat de laboratoire pour prouver cette théorie, qui n’est pas la mienne mais celle de beaucoup de maquilleurs.

Rule number 1: Water with water. Oil with oil. 

It’s very simple in fact. Did you ever see water mix spontaneously with oil? Me neither.

Try using a water based foundation with an oil based moisturizer. Check the result a few hours later. Doesn’t the result look shifted? As if the foundation had a sort of strange reaction on your skin?

I’ve tested the theory of water+water and oil+oil that a lot of makeup artists apply.








Diorskin Nude, fond de teint à base d’eau, 40%  prétend la marque
 +
Effaclar H Hydratant Compensateur Apaisant, cf. le beurre de karité et le squalane au début de la liste d’ingrédients, tous les deux gras et huileux
=
Je ne pense pas, NON. 
Fond de teint granuleux, tout sauf naturel, en épaisseur sur la peau. 


Diorskin Nude, water based
 +
Effaclar H Compensating Soothing Moisturizer, 
oil-based, with shea butter and squalane.
=
I don’t think so.
My foundation looked cakey, 
like it had been sliding all over my face. 





Diorskin Nude (eau)
+
Hydraphase Intense Légère (eau et acide hyaluronique)
=
OUI, teint frais et nickel à la fin de la journée


Diorskin Nude, water
+
Hydraphase Intense Légère
water and hyaluronic acid
=
YES
fresh and dewy skin all day long.



NB : Ce sont les bases des produits qui doivent s’associer, cf. les premiers ingrédients dans la liste. De nombreuses compositions commencent par Aqua, ingrédient de base de presque tous les cosmétiques. Regardez les ingrédients suivants pour connaître la nature huileuse ou aqueuse du produit.

NB: products have to be combinable on their base ingredients. Which means there’s no reason for panic if you find Aqua in the ingredient list, many products, if not all, contain water. Refer to the majority of ingredients and those at the beginning of the list.

Rule number 2 : Poudrez !

Si votre type de peau le permet (exit pour les peaux sèches), poudrez légèrement votre fond de teint notamment sur la zone T où la peau aura tendance à graisser/briller pour certaines et à impacter la qualité du fond de teint sur ces zones.

Pas fan de l’effet poudré (je parle ridules, plaques sèches et marquées, fraicheur envolée) ? Essayez une poudre libre transparente. Elles sont pour la plupart très fines et transparentes, elles ne modifient pas la couleur du fond de teint, matifient simplement et permettent de fixer. Je pense à Diorskin Nude Poudre Libre ou encore Makeup Forever HD Powder. Attention, à base de silice c’est la fameuse poudre qui vous a fait croire un instant que Nicole Kidman était cocaïnomane (jamais vu ? c’est ici), on dit merci aux flashs des paparazzi.

Rule number 2: Dust your face!

If you don’t have dry skin, use some powder to set the foundation. Dust it over your T-zone. The grease produced by your skin tends to alter the foundation and will make it slide, shine, and wear off.
If you’re not a fan of the powdery face effect (who is really?) maybe try some translucent loose powder. It is extremely thin, doesn’t change the color of your foundation but makes it look matte and will make it last longer.
I use Diorskin Nude Loose Powder on the T-Zone, which is amazing. Make Up Forever has its very famous HD Loose Powder (100% silica based and natural). But be careful with that one in pictures with a flash, it made everyone believe for a second that Nicole Kidman was doing drugs. Never seen that picture? Here it is.

Je n’ai rien inventé.  Inspiration et mérite de cet article ici.
I didn’t invent all of this. Inspiration was found here.

mardi 10 septembre 2013

Girl...Is that guacamole in your hair?


Masque à l’avocat

J’avais entendu parler de cette bizarrerie, et compte tenu de la paillasse que sont mes cheveux post été/piscine/soleil un peu d’hydratation ne fera pas de mal.
L’avocat est un de mes aliments préférés, non, en fait c’est mon préféré. Autant vous avouer tout de suite que pour que je sois prête à le sacrifier pour mes cheveux et me priver de ma salade aux avocats ce midi, c’est qu’il y a de bonnes raisons.

Ci-dessous mon plaidoyer en faveur de la guacamole à cheveux : 

L’huile d’avocat est très utilisé dans les produits cosmétiques parce que :


Avocado Mask

I had heard about this strange recipe before. While staring at my post summer/beach/sun hair (dry and brittle), I figured I should try it out.
Avocado happens to be one of my favourite foods, well it is my favourite. For me to sacrifice my avocado salad for lunch is a big deal. Good reasons why I decided to reduce my avocado to a hair mask beneath:

Avocado oil is a very much used ingrédient in the beauty industry for many purposes.





Ingrédients : Une cuillère à soupe de yaourt, même quantité d'huile d'olive extra vierge, un avocat.
Ingredients: One spoon of yoghourt, the same amount of extra virgin olive oil, one avocado.

Bourré de vitamines A et E, D et C ainsi que du groupe B, l'avocat est antioxydant à souhait. L’avocat, ou plutôt son huile, est anti radicalaire et lutte contre le vieillissement cutané.

First of all, it is full of vitamin A, B,C,D and E which are antioxidants. These help combat free radicals and skin aging.



Côté hydratation – c’est là que ça devient intéressant pour notre tignasse desséchée – cette baie mexicaine contient des acides gras qui laissent un film d’hydratation sur la peau et les cheveux. Les insaponifiables (signifiant le résidu restant après saponification, transformation en savon) sont donc des graisses. Parmi elles on trouve les phytostérols participant au maintien de la membrane cellulaire (la fibre capillaire dans ce cas) qui vont donc gainer  et hydrater vos cheveux.

Hydration! This is where it gets interesting for dry hair. Fatty acids are the secret of hydration. Avocado is full of these. These acids deposit a sort of thin hydrating layer on your hair or skin.
Unsaponifiables (substance that remains after the production of soap) are fats that you will also find in avocado. They are very rich and nourishing. For example, shea butter contains 6 to 17% of those, which is high. Phytosterols are part of these fats, they condition and hydrate your hair and provide cell renewal to your scalp.



L’avocat favoriserait également la pousse des cheveux en stimulant le renouvellement cellulaire du cuir chevelu.

Avocado also stimulates hair-growth. Which is always a plus if you’re looking for long silky hair.



A noter : dans les formulations cosmétiques l’huile d’avocat s’appelle « Persea gratissima oil ». Ingrédient intéressant à repérer, plus il apparaît tôt dans la liste d’ingrédients plus sa concentration est forte.

Little memo: Avocado Oil is called « Persea Gratissima Oil ». Look for this ingredient in your products, the earlier it appears in the list, the higher its concentration.


Le verdict : je préfère l’avocat sur ma tête ou dans mon assiette ?

J’ai constaté un réel résultat sur la brillance et la douceur de mes cheveux après avoir laisser poser pendant bien une heure ce masque. Je serai tout de même plutôt tentée d’investir dans une bonne huile d’avocat avec laquelle je badigeonnerai joyeusement ma crinière. Plus rapide et plus pratique pour les pressées comme moi.


The verdict: Do I prefer my avocado in my plate or in my hair?

Shiny and soft hair is the result after a one hour avocado on my hair. I’d rather invest in avocado oil, which is easier to use for a girl on the go like me. If you have time and don’t mind making your own mask you should be fine with this. 

Sources : Je n’ai bien évidemment pas la science infuse, plus d’infos sur ces deux sites qui m'ont largement éclairéesur l'avocat et ses bienfaits. Si vous êtes cosméto geek comme moi, ils vont vous occuper un bon petit quart d’heure.

Sources: I'm not a scientist, I found a lot of info about avocado and its goodness on the links beneath. 


vendredi 6 septembre 2013

True Story.





"Si j'avais utilisé autant de vanille, j'aurais juste été capable de faire un sorbet ou une crème anglaise" 

Ernest Beaux, l'homme derrière Chanel N°5, à propos de Shalimar



Crée par Jacques Guerlain en 1925, Shalimar est non seulement un grand parfum mais également une belle prouesse en du storytelling.
La mémoire olfactive trouve toute sa puissance dans sa capacité à associer parfums et émotions, sentiments, souvenirs... La parfumerie a toujours joué avec cette ambiguïté dans sa communication, puisque le parfum est le meilleur canal pour rappeler le souvenir. Le cocktail parfum/émotions/mémoire offre une notoriété, mais plus important encore un attachement sentimental bien plus fort que n'importe quel attachement aux caractéristiques propres du produit. 

Du storytelling au bon sens du terme donc. Guerlain compose pour sa publicité avec des morceaux d’histoire, les juxtapose et les altère pour raconter l’histoire presque vraie de Shalimar.Jacques Guerlain a imaginé une histoire d’amour pour Shalimar, signifiant "Demeure de l’amour" en sanscrit.

Vrai 

Les Jardins de Shalimar exisent toujours aujourd'hui au Lahore, Pakistan. Ils ont été commandités par Chah Djahan lors de son règne.
Le Taj Mahal, de toute évidence, est réel.
Le couple imperialChah Djahan  (Willy Cartier) et Mumtaz Mahal (Nathalia Vodianova)vécurent il y a environ 400 ans. 

Faux

Dans la publicité il est sous entendu que les jardins seraient près du Taj Mahal (cf: Nathalia qui s'y promène). En réalité ils en sont très éloignés, les jardins se trouvant au Pakistan et le Taj Mahal au Nord de l'Inde.

Le parfum qui aurait été crée dans les jardins de Shalimar pour Mumtaz Mahal n'a jamais existé ailleurs que dans l'imagination et le laboratoire de Guerlain. 

Détail presque insignifiant dans la publicité, lors de la rencontre des époux et leurs embrassades, l’empereur porte une bague très similaire au bouchon fermant le flacon Shalimar. Celui-ci était inspiré d’une pièce d’argent possédée par la famille Guerlain. On la trouve ici au doigt de l’empereur.

A moitié faux, la reproduction minuscule du dôme du Taj Mahal que l'empereur garde précieusement avec lui symbolise le dôme de l'édifice dans lequel son épouse reposait après sa mort.
Ce n'est pas explicité dans le spot, mais le départ sur la barque représente le décès de Mumtaz Mahal, suite à quoi l'empereur a fait construire le Taj Mahal en son honneur. D'où l'édifice architectural surgissant de l'eau... 





L’histoire remixée pour servir la marque.


lundi 2 septembre 2013

Turkish Delight.


Fascinée par la beauté, mon obsession devient d'autant plus aiguë lorsque je découvre un nouveau photographe à suivre. 
Koray Birand en est un et pas des moindres. Ce qui me plaît c'est son "exotisme", vivant en France il est plutôt compliquée pour moi de mettre la main sur des exemplaires papier de Vogue Russie ou Harper's Bazaar Turquie. C'est là qu'internet fait son superbe boulot et me donne accès au book splendide de Mr Koray. 
Par "exotisme" j'entends un nouvel oeil. Différent de celui de Terry Richardson, Inez & Vinoodh ou encore Mert & Marcus, habitués des couvertures Vogue France et US. 
Ses photographies dégagent une véritable exuberance. Lignes très graphiques et saillantes se dessinent sur fond de décors baroques et extravagants. Le stylisme, les cheveux et le maquillage paraissent léchés dans le champ de vision de Koray Birand. La femme se trouvant dans la visée de sa caméra respire une certaine force et montre à la fois une élégance racée. 

Ci-dessous une sélection de mes favoris. Enjoy.

Fascinated by beauty, I get even more obsessed every time I discover a new photographer to follow.
Koray Birand is one of those and he’s also my all time favorite.
What is more exciting about this is that covers and editorials for Vogue Russia, Harpers Bazaar Turkey and lots more are his daily digest. Living in France I never get a hand on hard copies of those. But hey, isn’t that why we got internet? (Call me generation Y, I don’t mind.) Used to a more western take on beauty (Inez and Vinoodh, Mert & Marcus,Terry Richardson, Guy Bourdin,…) I find Koray Birands' work refreshing and overwhelming.
His pictures are extreme on all levels. Graphically strong with dramatic decor. Styling, makeup, and hair always look flawless in his shots. Every woman standing in the perimeter of his camera looks empowered and graceful at the same time.

A selection of my absolute favorites right beneath. Enjoy the eye candy.















































































All pictures can be found on Koray Birand's website. More of his amazing work here.

dimanche 1 septembre 2013

What is the Lipstick Index?





Ci-dessus une couverture par Erwin Blumenfeld pour Vogue US dans les fifties. Sa réinterprétation contemporaine pour Rouge Allure de Chanel aujourd'hui iciPreuve que "l'Allure" du rouge ne se démode jamais. 


Above the amazing photography of Erwin Blumenfeld for Vogue US in the fifties. Reignited by the Chanel Rouge Allure ad campaign here.I like to think they don't call it Rouge "Allure" for nothing. The "Allure" never goes out of fashion. 

C’est quoi le Lipstick Index ?

Le Lipstick Index, ou Index Rouge à Lèvres, est un terme inventé par Leonard Lauder. Oui, Lauder comme dans Estée Lauder, la petite blonde ingénue qui n’avait pas les économies pour s’offrir une campagne publicitaire signée BBD&O, mais qui a eu la très bonne idée de mettre la main sur le fichier client (papier à l’époque) de Saks Fifth Avenue New York pour booster son marketing direct. C’est sûrement un des pas stratégiques parmi de nombreux autres qui a permis à la marque de prendre la place qu’elle a aujourd’hui. Bref revenons-en aux faits.
Le Lipstick Index est basé sur une constatation d’une augmentation de 11% des ventes des rouge à lèvres en 2001, juste après la crise économique de 2000. Leonard Lauder considère alors que les ventes de ce produit augmentent quand la croissance, elle, baisse.
Théorie certes très controversée, ce qui ne fait pas de doute c'est que le rouge à lèvres est un des produits cosmétiques bénéficiant d’une immense popularité depuis ses débuts. Certains pensent que cela est dû à l’effet du rouge à lèvres, similaire à celui d’un nouveau sac ou d’une nouvelle paire de chaussures. L’accessoire qui change tout, mais à moindre prix. Quoiqu’il en soit, je suis une fervente défenseuse du lipstick index, non pas dans ses aspects économiques mais sur l’impact que cet éclat de couleur peut avoir sur un visage et une vie.
En lisant l’expression Lipstick Index, je ne pouvais faire autrement que de nommer ce blog d’après lui. 
Le voilà donc. 


What is the Lipstick Index?

The Lipstick Index is a term by Leonard Lauder. Yes, THE Lauder, as in Estée Lauder, the smart little blonde who couldn’t afford a BBD&O advertising campaign when she started out but was smart enough to get her hands on the mailing list of Saks Fifth Avenue. Which, of course was a database goldmine for her direct marketing campaign. This was probably one of her smart moves that got her brand where it is today.
But let us stick to the subject. The Lipstick Index, was first pronounced by Leonard Lauder in the early 2000s after the economic crisis of 2001. Basically the saying is based upon the increase of lipstick sales during economically hard times. It is a very controversed theory, even though in 2001 it was supported by an increase of 11% in lipstick sales. Lipstick is a product that benefits of huge popularity whether the economy is booming or fading. Some people think this phenomenon has something to do with the fact that lipstick is less expensive than a pair of shoes or a new bag, but makes you feel the same way. Amazing, period.
I am a firm believer in the lipstick index, or at least the impact that dash of color in the middle of your face can have on your life. Reading about it made me think I had no other choice than calling my blog/diary/whatever it will become, after it. 
So be it.